Syntoniser son essence pure, c’est toucher à qui nous sommes vraiment, au-delà de nos conditionnements, de nos croyances et de nos peurs.

À travers cet extrait de mon livre Rendez-vous avec l’Infini? , je mets en lumière le mouvement de la syntonisation qui est présent au coeur de notre quotidien. Mon amie Nancy Marcoux et moi partageons sur le Processus d’être Soi, à travers notre groupe Facebook ExpérienCiel: cliquez ici pour vous joindre! 

***

“Une évidence m’a frappée : je suis brûlant désir pour le Plus Grand. C’est tout ce que je sais être réellement.

Le chercher, l’attendre, le laisser se révéler à moi, le laisser me prendre. Être son territoire.

Parler, écrire, expliquer, ré échir, méditer à son sujet, voilà ce qui me passionne. Plus les années passent, plus je constate que cette passion demeure un élan naturel de mon corps, de mon intellect, de mon cœur, de mon âme.

Je ne sais plus être autrement.

À 16 ou 17 ans, je savais que rien d’autre ne me passionne- rait véritablement. Mais que faire avec ça? Voilà pourquoi aller vivre en communauté religieuse me ressemblait tant. Je pouvais être toute consacrée à l’Ultime. Or, ce n’était pas ma place, je le vois maintenant.

Que faire avec mon béguin incontournable pour l’In ni ? En reprenant une vie « normale » en ce monde, j’ai dû compo- ser avec ma ferveur et l’incompréhension des autres. Certes, les gens sont souvent inspirés de m’entendre parler de spiri- tualité, mais je devais me retenir, continuellement.

Alors je me suis trouvé une soupape grâce à l’écriture de mes livres. Là, dans cette zone, mon âme respire à pleins poumons ! Je me sens libre et vivante, toujours en gardant une retenue. Trop de ce feu à l’intérieur de moi serait-il bien reçu ? J’ai su créer un équilibre entre ce que j’avais besoin de dire et ce qui pouvait être bien accueilli.

Sans m’en rendre compte, je faisais des compromis sur ce que je suis, je tentais de composer raisonnablement avec ma nature en enflammée pour le Divin.

J’ai tellement souhaité être autre, si tu savais ! Avoir l’appel pour une profession standard, vivre sans me poser de questions, cesser de voir Dieu dans ma soupe…

Nous sommes nombreux à nous passionner pour le monde intérieur de l’être humain et pour la spiritualité. Trouver notre voie, j’en conviens, n’est pas facile… À l’heure de la consommation excessive où le paraître, l’extérieur fait foi de tout, quelle place peut bien avoir un discours comme le nôtre ?

Ce n’était pas en lien avec ma valeur. Cela concernait plu- tôt la pertinence de qui je suis en cette ère. À quoi pouvait bien servir la femme brûlante de désir pour le Divin que je suis ?

Doucement, dans les jours qui ont suivi, un nouveau mantra est monté en moi : « Je suis importante. Ce que je fais est important. J’ai ma place en ce monde, telle que je suis. »

Non pas un conditionnement, plutôt un baume sur mon cœur. Un autre regard sur moi. Je me suis mise à le répéter en guise de thérapie pour mon âme.

J’ai fait la paix avec celle que je suis.”

Rendez-vous avec l’Infini?, Éditions Québec Amérique, page 121 à 123

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2020 Marie-Josée Arel

Politique de protection de la vie privée | Termes et conditions | Témoignages | Contact

Conception et rédaction : Emmanuelle B. Communications | Réalisation : Bonheur en vrac

Facebook Youtube twitter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?