Ça vous est sûrement déjà arrivé : tout à coup, en l’espace de quelques jours, un sujet, un thème, une nouvelle pensée envahit votre quotidien. Quelqu’un vous en parle, vous tombez sur un article qui en parle, votre Facebook en parle, vous recevez un livre qui en parle. Bref, c’est ce qui m’arrive actuel avec les pouvoirs du féminin.

Depuis deux semaines, la Vie me bombarde de livres, d’intervenantes et de messages pour faire une plus grande place à ma féminité. Mais voilà, je me demande qu’entend-on par « féminité » de nos jours? La discussion pourrait être longue, je vous l’accorde. Mais ce qui demeure certain dans mon cas, c’est que depuis un certain temps, j’ai décidé de donner une couleur plus féminine à mon leadership. Moins focaliser sur la performance et le rendement. Moins de projets venant de ma tête et davantage de projets qui proviennent de mon cœur. Moins d’exigences envers les autres et plus de douceur, de compassion.

Et my God que ça me ressemble plus! Je me souviens qu’à l’âge de 15 ans, je me voyais déjà en femme d’affaires. Et naturellement, j’ai pris comme modèle des hommes. Cela m’a menée à développer des aptitudes masculines en business et ça m’a servie. Or, je constate que notre temps a grandement besoin d’un nouveau type de dirigeant(e) capable d’intégrer une énergie plus féminine. Les grands leaders de ce monde, ceux et celles qui nous inspirent, ont ceci en commun : ils ont su équilibrer les forces masculines et féminines en eux. Si vous êtes en position de leadership, vous avez tout à gagner de les imiter!

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019 Marie-Josée Arel

Politique de protection de la vie privée | Termes et conditions | Témoignages | Contact

Conception et rédaction : Emmanuelle B. Communications | Réalisation : Bonheur en vrac

Facebook Youtube twitter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?