Depuis quelques années, j’initie mon fils à la spiritualité. Pour tout dire, j’ai eu un choc en réalisant que personne ne lui enseignerait le Notre Père, ni aucune autre forme de prière si je ne prenais pas les choses en main. Pour une maman spirituelle, il me semblait inimaginable que mon enfant grandisse sans aucune croyance, sans aucun repère. Alors, doucement, j’ai créé « la prière du soir » et nous nous y adonnons quelques fois par mois, avant le dodo.

J’ai mis en place des rituels faciles et amusants qui plonge fiston dans sa vie intérieure. Je me permets de piger dans plusieurs traditions et différents courants de pensée. Ma ligne directrice est claire : lui apprendre à identifier ce qui se passe à l’intérieur de lui et l’ouvrir aux possibilités infinies de sa dimension spirituelle. Parfois, notre prière consiste à respirer calmement (même s’il pouffe de rire après 10 secondes!) tandis que d’autres soirs, elle appelle à la compassion – comme envelopper d’une lumière blanche une personne de notre entourage qui souffre.

Régulièrement, des parents me confient qu’ils se sentent maladroits quand vient le temps de parler de spiritualité avec leur enfant. Ici, je n’ai qu’un conseil : faites-le simplement, avec votre cœur. Partagez vos croyances sans en faire des absolus et demandez à vos jeunes ce qu’ils en pensent. Vous constaterez à quel point vos ados se questionnent eux aussi. Vous découvrirez que vos plus jeunes adorent les rituels et les moments d’intériorité. Et étonnamment, vous les entendrez vous demander : « Est-ce qu’on fait la prière ce soir maman? »

4 Commentaires
  1. Gilles 3 années Il y a

    Bonjour Marie-Josée,
    Très beau sujet en passant. J’ai une fille de 9 ans, et je lui parle de Dieu, des anges, des archanges depuis qu’elle a 5 ans. Je lui parle de son âme qu’on appelle «son petit soleil».

    C’est facile de parler de ses choses avec ma fille car elle est ouverte à ça. Elle fait aussi ses demandes à l’univers, aux anges.

    C’était très important pour moi de lui inculquer ça, cette dimension spirituel. Je lui parle aussi quelques fois de Jésus, de dieu. Elle me pose quelques fois de questions aussi et elle sait très bien qu’elle est plus qu’un corps physique, que ça véritable essence ou identité est ce petit soleil qui est à l’intérieur d’elle.

    Je ne force rien, je sais qu’elle y croit et je sent aussi son ouverture. C’est un cœur pure qu’elle a. Les nouvelles âmes qui s’incarne n’ont pas fini de nous étonner et de nous enseigner. La représentation de l’amour dans ses dessins est flagrant!!

    Voilà ce que je voulais partager.

    Au plaisir.

    • Auteur
      Marie-Josee 3 années Il y a

      Quel beau témoignage! La preuve que nos jeunes sont ouverts et qu’ils s’interrogent. Merci Gilles!

  2. Karine 3 années Il y a

    Absolument d’accord avec toi !

    Ma petite Miakim, 6 ans, disait justement à son grand frère: ”Tu sais, Dieu est dans ton cœur, tu peux lui parler quand tu veux… il t’écoute mais ne parle pas très fort ”

    Mignon hein ?

    Tu es super inspirante et j’apprécie ce que tu fais ma belle ! Je prie chaque jour et médite avec mes enfants !

    • Auteur
      Marie-Josee 3 années Il y a

      Ah comme c’est plein de sagesse wow! Merci pour ce partage! MJ

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2018 Marie-Josée Arel

Politique de protection de la vie privée | Termes et conditions | Témoignages | Contact

Conception et rédaction : Emmanuelle B. Communications | Réalisation : Bonheur en vrac

Facebook Youtube twitter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?