Ça y est, j’ai trouvé ma formule! J’ai commencé à faire mes premières vidéos pour vous il y a plus d’un an. Je me suis lancée dans cette petite aventure par pur plaisir. Avec des connaissances de base et un bon coup de main de mon amoureux, j’ai produit mes premières capsules avec nervosité. Je souhaitais devenir de plus en plus à l’aise à parler de mon sujet : la spiritualité et la vie intérieure.

Au début, j’apprenais mes textes par cœur. Je voulais être parfaite! Ensuite, je me suis contentée d’avoir des notes sur papier. Après tout, le naturel n’est-il pas plus agréable? Mes vidéos se sont simplifiées au niveau du montage aussi, par manque de temps… pour en faire même quelques-unes par webcam. Et me voici maintenant plus spontanée que jamais : sans feuilles, sans phrases écrites à l’avance et avec un montage efficace. Surtout, je crois être meilleure à parler de mon sujet de prédilection.

Très souvent, nous nous empêchons d’aller de l’avant dans un projet car nous ne nous sentons pas assez prêt. Ou parce que nous aimerions déjà être un expert dans la matière. Il faut de l’humilité pour poursuivre nos rêves. L’humilité de l’étudiant sur le banc d’école qui est là pour apprendre et pour se laisser enseigner. Personne n’aime faire des erreurs ou passer pour un débutant. Pourtant, il n’y a pas d’autres façons de gravir les échelons et de cheminer vers nos rêves.

Que 2015 soit un tremplin d’essai pour la réalisation de ce projet que vous ne pouvez plus reporter, tellement il vous appelle!

4 Commentaires
  1. J’adore toujours tes messages ! Et je suis tellement d’accord avec toi. Merci Marie-Josée !

    • Auteur
      Marie-Josée Arel 5 ans Il y a

      Merci d’être au rendez-vous Julie!

  2. Dominique Moreau 5 ans Il y a

    Salut Marie-Josée,
    Je vais donner deux exemples qui me sont arrivés et si ca peut donner du courage a quelqu un ne serait -ce qu une seule personne tant mieux. Je travaillais a Radio-Canada, comme assistant- monteur depuis 8 ans avec un beau fond de pension assurer. Mais j étais pas parfaitement heureux. Ma patronne m avais dit tu sais tu fais un excellent travail, mais je te vois plus travaillant dans le public. j ai mijoter cela un certain temps, puis je me suis lancé dans une nouvelle carrière, je suis devenu professionnel de tennis. C était le bonheur total! Puis 22 ans plus tard, j ai eu une hernie-discale qui a mis fin a tout ca. Après ma guérison , ne pouvant plus enseigner le tennis j ai du tourner la page. Un jour j avais 3 rendez-vous pour des emplois intéressant plus un qui me semblait un peu farfelu. Je suis allez la en premier un peu pour m en débarasser. Je suis sorti de la très confus. Ma raison me disait toujours que c était risqué mais mon ame me disais de foncer! Jai foncé et J ai fait ce travail dans la vente jusqu a ma retraite dans un parfait bonheur! Comme quoi dans la vie quand une occasion se présente et que notre ame nous dit va y fonce et que tout notre etre se sent bien la dedans, faut foncer!

    Dominique

    • Auteur
      Marie-Josée Arel 5 ans Il y a

      Comme c’est inspirant de te lire Dominique! Je suis certaine que plusieurs vont bénéficier de ton témoignage. Merci de partager!!

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019 Marie-Josée Arel

Politique de protection de la vie privée | Termes et conditions | Témoignages | Contact

Conception et rédaction : Emmanuelle B. Communications | Réalisation : Bonheur en vrac

Facebook Youtube twitter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?