Suis-je seule à avoir de la difficulté lors de cette période de l’année? L’hiver qui n’en finit plus, le froid qui s’agrippe et le soleil trop absent ont raison de ma vitalité. Je traine de la patte autant physiquement que moralement. Oui, vous avez bien lu. Certains jours, je me sens déprimer et “j’aguis” ça!

De la compassion à mon égard, je n’en ai pas suffisamment. Comme ma mère me le disait dernièrement: “Quand tu fais quelque chose Marie-Josée, tu ne le fais pas à moitié.” Mais quand nous avons juste la moitié de nos forces habituelles, ne serait-il pas équitable d’exiger un peu moins de soi?

Heureusement, il y a les autres. C’est grâce à eux que j’ai appris la compassion. Plus jeune, j’exigeais beaucoup des autres. Je leur demandais inconsciemment de tout faire correctement afin de pallier mes insécurités et mes angoisses. La dureté dont nous faisons preuve envers notre entourage est un signe d’intolérance envers nos propres faiblesses.

Les autres m’ont ramolli le coeur et m’ont appris que l’erreur est humaine, que nous ne sommes pas des super-héros et que nous avons de mauvais jours. En m’intéressant à eux à partir de leur réalité et non à partir de la mienne, je me suis laissée attendrir. Car sous des comportements ou des attitudes répréhensibles se cache souvent une misère, une blessure, un manque.

En faisant preuve de compassion à leur égard, je me suis surprise à être moins dure avec moi. Les autres m’ont sauvé la vie en quelque sorte. Ils m’ont appris à respirer calmement quand je ne peux plus me supporter et à ne pas tout foutre en l’air quand je vis un découragement. Alors, tout comme vous, je vais me relever de la saison froide en sachant que dans quelques jours, ça ira mieux!

5 Commentaires
  1. Diane 5 années Il y a

    Vidéo qui fait du bien en cette journée où je serai sur la route et où on annonce une tempête cet après-midi. Merci mille fois pour tes partages de connaissances, de compétences, de bonté!

    • Auteur
      Marie-Josée Arel 5 années Il y a

      Bonne route à toi et surtout, soit prudente! Merci pour ton mot qui me fait du bien. Bonheur et joie! MJ

  2. Patricia Shee 5 années Il y a

    Bonjour MJ,
    Intéressant ton petit mot. Il m’a touché. Je souhaite donc te faire part mon commentaire inspiré de la nature plus précisément de la marée. Elle monte et descend et il y a l’étale qui est le moment entre deux marées où le courant est nul. Cela dure pas plus de 20 minutes. C’est comme cela tous les jours. Temps de répit et de repos avant de repartir. On prends le temps de méditer pour s’arrêter un peu pour prendre du recul, on fait une petite sieste pour s’arrêter afin de mieux répartir avec énergie, la vie a besoin de repos…laissons tomber la performance encore et encore

    • Auteur
      Marie-Josée Arel 5 années Il y a

      Merci Patricia quelle belle réflexion! C’est facile à imaginer et à transposer dans nos états d’âme. Tu as tellement raison 😉 Bonheur à toi! MJ

  3. Dominique Moreau 5 années Il y a

    Bonjour Marie-Josée,
    Moi aussi j ai mon voyage de l hiver! Toutefois encourageons-nous ca achève! Ce matin je regardais par la fenetre et la nature était là pour m encourager! Les oiseaux chantaient! 2 magnifiques tourterelles picosaient dans la terre qui commence à sortir elle aussi de sous la couche de neige. Hier j ai aussi vu un petit lièvre qui sautait en tout sens! En plus de cela le soleil commence à nous réchauffer la couenne! Chaque fois que je vois tout cela, je ne peut m enpecher de voir Dieu à travers son oeuvre et ca me réchauffe doublement le coeur.

    Dominique

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2019 Marie-Josée Arel

Politique de protection de la vie privée | Termes et conditions | Témoignages | Contact

Conception et rédaction : Emmanuelle B. Communications | Réalisation : Bonheur en vrac

Facebook Youtube twitter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?