En tant que coach en développement spirituel, on me pose souvent la question: “Que signifie être spirituel de nos jours?”

C’est une question très légitime parce que pendant des siècles, la spiritualité et la religion ont été très associées, au point qu’il était impensable d’être spirituel sans appartenir à une religion.

Heureusement les temps changent!

Une science en devenir

De plus en plus, les gens font la distinction entre “spiritualité” et “religion”.

La religion étant une façon, parmi tant d’autres, de vivre sa spiritualité – sans pour autant être un absolu.

Et si on sait clairement ce qu’est la religion, le concept de la spiritualité est un peu plus flou, un peu plus vague.

Il faut l’admettre, la science traditionnelle ne s’est pas encore attardé à définir ce qu’est le phénomène de la spiritualité sur un plan objectif, tout comme elle ne s’attarde guère à étudier le côté spirituel de l’être humain.

En fait, je suis de celle qui croit que la spiritualité devrait être un champ de recherche sérieux et heureusement, l’avènement de la physique quantique nous oriente en ce sens.

Une vision concrète et terre-à-terre

Au cours des 5 dernières années, j’ai publié 4 livres portant spécifiquement sur la spiritualité parce que le sujet me passionne depuis longtemps.

Je consacre beaucoup de temps et de réflexion à établir une vision concrète et terre-à-terre de la spiritualité.

Et pour moi, être spirituel de nos jours, ça se décline en trois mouvements.

1 – Laisser notre lumière briller

Partir à la découverte de qui on est vraiment, de ce qui constitue notre essence unique. Partir à la découverte de nos talents, de nos forces, de nos qualités et de nos valeurs car tous ces aspects représentent notre lumière.

Ensuite, accepter cette lumière et la laisser briller en se permettant d’être qui on est.  Et à partir de là, se bâtir une vie heureuse et contribuer à ce monde par notre plein rayonnement.

Car lorsqu’on brille, on donne la permission aux autres de faire la même chose.

2 – Vivre l’Amour universel

Pour ma part, le but ultime, la finalité de tout cheminement spirituel est l’Amour, cet Amour plus grand que nous-même.

Cela signifie de méditer, de réfléchir à cette conception de l’Amour sous toutes ses formes et d’explorer les avenues de la compassion, de la bienveillance et du pardon.

Opter pour l’Amour, le plus souvent possible, dans une journée 😉

3 – Exercer notre capacité de transcendance

Transcender qui signifie “aller au-delà de” est un acte qui provient de notre côté spirituel.

Voir au-delà des apparences, dépasser nos limites, voir du positif dans une situation difficile, ce ne sont pas des actes qui proviennent de notre mental…. ce sont des actes qui viennent du coeur, d’une autre dimension de nous.

Chaque fois que nous transcendons un événement, une situation, nous faisons appel à notre côté spirituel.

 

Développer ses 3 axes est assurément une façon concrète d’être spirituel au quotidien et si vous cherchez une façon de déployer votre spiritualité, je vous invite à joindre mon groupe FB gratuit Plus Grand que soi où j’aide les gens à cheminer en ce sens.

Voici le lien pour nous rejoindre!  Plus Grand que soi

2 Commentaires
  1. Marouane 2 mois Il y a

    Pour moi, la spiritualité c’est d’être aligner avec soi-même

    • Auteur
      Marie-Josee 2 mois Il y a

      Simple et si vrai! Merci Marouane! MJ xx

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2018 Marie-Josée Arel

Politique de protection de la vie privée | Termes et conditions | Témoignages | Contact

Conception et rédaction : Emmanuelle B. Communications | Réalisation : Bonheur en vrac

Facebook Youtube twitter

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?